Convergences contre le CETA

Alors que les député-e-s européen-ne-s ont voté majoritairement pour le CETA afin de permettreceta1 la libéralisation complète des échanges et bientôt de tous les services publics, n’ont-ils pas vu qu’ils avaient aussi ouvert une brèche pour qu’une gauche sociale et écologiste converge en France mais aussi en Europe et au-delà. Le deuxième sommet des villes paneuropéennes contre le CETA qui aura lieu les 18 et 19 février en est la preuve. J’y représenterai le Parti de Gauche et vous invite à en suivre les avancées. Voici notre communiqué :

Lire la suite

La politique de l’autruche d’EDF avec les salariés sous-traitants du nucléaire

Voici mon communiqué, pour le Parti de Gauche, à propos des salariés sous-traitants du nucléaire toujours en grève et qu’EDF essaie, comme d’habitude, de rendre invisibles.

La politique de l’autruche d’EDF avec les salariés sous-traitants du nucléaire

Lire la suite

Instrumentalisation du Parti de Gauche Aura

Dans un premier temps c’est la surprise qui nous a envahis, puis la révolte et aujourd’hui nous sommes vraiment tristes. De quoi est-il question ? Du lancement des listes PCF pour la campagne des élections régionales qui a eu lieu samedi 3 octobre et lors duquel il a été faussement dit qu’un accord avait été passé avec le Parti de Gauche sur la Haute Loire. Tristes donc de voir un membre du FDG en instrumentaliser un autre, le tout au nom de l’Humain d’Abord.

Lire la suite

Soutien à l’écrivain Erri de Luca – Communiqué de presse

logo-PGRA-ecsoc

Soutien à l’écrivain Erri de Luca,

qui comparaît le 28 janvier devant le tribunal de Turin

Nicole Benayoun, Corinne Morel Darleux et Didier Thévenieau

Inculper un écrivain pour ce qu’il écrit, c’est saboter son droit à la parole.

Erri de Luca estime légitime de « saboter » le projet de tunnel pour la liaison ferroviaire Lyon-Turin, dite TAV, seule solution pour mettre un terme à une entreprise coûteuse, inutile et dévastatrice dans le Val de Suse (Piémont).

Il l’a écrit dans un pamphlet, La parole contraire, édité chez Gallimard, et répété lors de plusieurs entrevues avec des journalistes. Il risque une peine de 5 ans de prison.

Ce projet pharaonique, évalué à environ 30 milliards d’euros pour la seule infrastructure ferroviaire, est une aberration sur le plan économique, compte tenu de l’évolution des flux de transport de marchandises, et sur le plan écologique, avec destruction de terres agricoles, millions de mètres cubes de déblais, et, plus grave encore, destruction irréversible de l’hydrologie du massif.

Les opposants du côté français et italien exigent l’utilisation de la voie ferroviaire existante, largement sous-utilisée (moins de 20% de sa capacité), pour les flux transfrontaliers entre la France et l’Italie.

Les travaux côté italien ont été imposés de façon brutale, sans concertation avec la population. Ils ont déclenché une mobilisation très importante.

Alors que la loi Macron veut introduire le « secret des affaires », il importe plus que jamais de soutenir les lanceurs d’alerte et toutes celles et ceux qui osent ne pas se taire.

Nous, élus et militants du Parti de Gauche, apportons tout notre soutien à l’écrivain engagé Erri de Luca, tout comme nous soutenons les opposants pacifiques en France, menacés pour avoir simplement déployé une banderole.

La liberté d’expression n’est pas à géométrie variable, qu’elle soit tissée de mots ou de banderoles. La liberté d’expression est légitime quand les citoyens sont privés de parole.

Partout, nous la défendrons !

LYON-TURIN : Communiqué du Parti de Gauche Rhône-Alpes

Suite aux différentes déclarations du Premier Ministre et de JJ Queyranne, président du Conseil Régional Rhône-Alpes, voici le communiqué que nous venons d’envoyer.

__________________________________________________________________________
Alors que le gouvernement ne cesse de demander des sacrifices aux français-e-s pour satisfaire une austérité mortifère imposée par l’Union Européenne, Manuel VALLS vient de réaffirmer la volonté de l’État de faire aboutir le projet ferroviaire du Lyon-Turin.

 
Alors même que Michael Cramer, Président du Comité des transports du Parlement Européen vient de déclarer qu’« il est peu probable que l’UE sera capable de prendre en charge 40% du coût total du projet Lyon-Turin, comme espéré par les gouvernements de la France et de l’Italie », le premier ministre français persiste à vouloir engager la France dans des investissements hasardeux dont le budget abyssal de 26,1 milliards d’euros a doublé depuis sa première évaluation.

 
Jean-Jacques Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes, pressé de préparer son avenir au sein du PS pour les prochaines élections régionales, emboîte le pas claudiquant du gouvernement en déclarant « …je suis plus que jamais convaincu que ce projet est vital pour la France et l’Italie, mais aussi réalisable et réaliste ».

Lire la suite

Intimidations en Maritonie – Appel à soutien

Vendredi, nous avons été alertés par des militants à propos d’une nouvelle tentative d’intimidation en Maritonie, là où le baron local défend le droit du sang.

Vous retrouverez ici l’appel lancé par une des militantes incriminées, élue d’opposition à Crest, Laure Bellet, le communiqué et le soutien que nous avons envoyés au nom du Partie de Gauche de la Drôme.

Nous vous invitons donc à diffuser cette info et à nous rejoindre lundi devant la gendarmerie de Crest (voir ci-dessous).

Lire la suite