Loi sur la transition énergétique (4/7) : Le nucléaire au secours du capitalisme vert

Le dernier axe porteur de ce projet de loi, c’est la sanctuarisation du nucléaire.

Là encore, les députés Verts ont eu beau tenter de faire subrepticement glisser leur volonté de sortir du nucléaire vers leur joie d’une « sortie du tout nucléaire », leurs militants ne s’y sont pas trompés et nous non plus.

La France n’était pas dans le tout nucléaire (expression sans aucun sens) et la nouvelle loi ne prévoit aucune diminution du nucléaire. Au contraire, elle inscrit dans le marbre la préservation de la puissance installée actuelle (63,2 GW) et elle valide l’idée du prolongement des centrales jusqu’à au moins 40 ans.

Lire la suite

Loi sur la transition énergétique (1/7) : Des objectifs affichés et la réalité du texte

Première partie – Introduction

Alors que le dérèglement climatique ne cesse d’augmenter, que la pollution de l’air devient euro_herbede plus en plus difficile à gérer, que la précarité énergétique fait des ravages et que la santé et la sécurité des travailleurs et des citoyens sont de plus en plus menacées par nos comportements, le projet de loi pour la transition énergétique aurait dû être l’occasion de transformer en profondeur notre système énergétique et nos consommations. Mais non ! La croissance est première, et décide de tout. Ségolène Royal et le gouvernement Hollande (accompagnés par une partie d’EELV) sacrifient la bifurcation écologique nécessaire sur l’autel du libéralisme et de la politique de l’offre, pour satisfaire les intérêts du Capital.

Le titre de cette loi pourrait suffire à en comprendre les tenants et les aboutissants :

 » Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte « 

Lire la suite

Les dirigeants mondiaux n’entendent pas les peuples

COMMUNIQUE

Mercredi 24 Septembre 2014

Mathieu Agostini, Corinne Morel Darleux, Didier Thevenieau

A l’invitation du Secrétaire Général des Nations Unies se sont réunis mardi 23 septembre plus de 120 responsables mondiaux accompagnés d’ONG, de responsables religieux mais aussi de pas moins de 350 patrons de multinationales. Après la participation de certains de ces dirigeants aux manifestations de ce weekend, on aurait pu croire effectivement au « sursaut » que demandait l’ONU.

Mais cela aurait été méconnaitre les intérêts économiques qui continuent de prévaloir chez une écrasante majorité de ces dirigeants. Pour un Evo Morales qui demande de ratifier le protocole de Kyoto, combien d’autres à la tribune se sont succédé pour rappeler des engagements qu’ils avaient déjà promis de tenir, comme les financements des fonds d’adaptation dont les pays en voie de développement n’ont toujours pas vu la couleur ? Manuel Barroso a réussi par exemple le tour de force de faire valoir les objectifs en recul de l’Union européenne comme des mesures allant dans le bon sens. François Hollande a fait passer l’engagement de 780 millions d’euros comme un exploit, sans même préciser sur combien d’années cette somme serait engagée.

Ce que nous retenons surtout c’est que de nombreux dirigeants français, européens et mondiaux soutiennent l’initiative conjointe de multinationales et de chefs d’États pour étendre le marché carbone et la taxe carbone. Renonçant à s’attaquer aux causes du problème, intrinsèques au capitalisme, ils foncent tête baissée dans de fausses solutions qui permettent de ne rien changer au système.

Cet appel des dirigeants a d’ailleurs été entendu du monde financier : les banques ont annoncé la mise sur le marché de 20 milliards d’obligations vertes et les assurances vont doubler leurs investissements à 80 milliards, le tout produisant toujours plus de produits financiers spéculatifs. Oui, mais repeints en vert.

Tous ces tenants du capitalisme vert n’étaient visiblement pas dans les mêmes manifestations que nous, alors que tant de citoyens ont demandé ce weekend de changer de système, pas le climat.

– See more at: http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/conference-climat-les-dirigeants-mondiaux-n-entendent-pas-les-peuples-29876#sthash.us2fu4PU.dpuf