Loi sur la transition énergétique (7/7) : Le coût humain du nucléaire

Calculer le coût du nucléaire ne peut se réduire à en calculer le seul coût de production, celui-ci étant étrangement inchiffrable, comme nous l’avons montré dans notre partie précédente. Il s’agit alors de calculer le coût d’opportunité de maintenir une telle industrie en tenant compte de la limite du coût de production mais surtout en appréciant le coût social et le coût humain que la production électronucléaire induit. C’est ce dernier point qui est l’objet de ce billet.

Les employés sous-traitants du nucléaire, les sacrifiés de la transition énergétique

 

BANDEAU-ma-zone-controlee2

Cliquez sur l’image : site de Ma Zone Controlée

Dans le cadre du débat faussé sur la transition énergétique, le Parti de Gauche avait décidé de déposer une contribution publique en forme de cri d’alarme. Il s’agissait de dénoncer ce semblant de démocratie excluant la question du nucléaire d’emblée et surtout, qui passait sous silence le problème majeur des travailleurs du nucléaire et en particulier des employés sous-traitants.

Depuis, une commission parlementaire s’est penchée sur le sujet, l’ASN commence à s’en inquiéter et les syndicats cherchent eux aussi à prendre le problème à bras le corps.

Lire la suite

Loi sur la transition énergétique 6/7 : 2 – Le coût de production du nucléaire

A la suite du coût social que nous considérons comme essentiel dans l’évaluation du coût d’opportunité de poursuivre le nucléaire en France, voici le deuxième volet :

2 – Le coût de production du nucléaire

En maintenant un coût de production annoncé faible, l’industrie électronucléaire a voulu prouver qu’elle était une aubaine pour les ménages et l’économie. Seulement elle sait depuis le début que ce coût est largement sous-évalué, et elle a cherché à le compenser en créant de la surconsommation et du gaspillage. Si cela a augmenté la précarité énergétique et la dépendance des ménages, ça n’a pas suffit à masquer la fuite en avant de cette filière, ni à préparer la transition énergétique nécessaire, bien au contraire.

addition-nuke

Étrangement, il est difficile, voire impossible aujourd’hui, d’avancer un coût de production réel du nucléaire tant les cartes sont brouillées par les lobbies et les gouvernements successifs. Cependant nous savons deux choses :

Lire la suite

Loi sur la transition énergétique (5/7) : Les mauvais coûts du nucléaire

Depuis son implantation arbitraire en France, on nous vend un nucléaire pas cher. Mais aujourd’hui, tout le monde s’aperçoit de la supercherie et tout le monde s’inquiète de savoir comment on va payer ce mensonge économiquement bien sûr, mais aussi socialement et écologiquement. C’est la raison pour laquelle une Commission d’enquête relative aux coûts passés, présents et futurs de la filière nucléaire, à la durée d’exploitation des réacteurs et à divers aspects économiques et financiers de la production et de la commercialisation de l’électricité nucléaire, a été mise en place en 2014. Le rapporteur, Denis Baupin, attirait l’attention sur des questions cruciales, dont la loi de transion énergétique qu’il a pourtant soutenue ne tient étrangement pas compte.

Comment donc appréhender le coût réel du nucléaire ? Il ne peut pas se réduire à son seul coût de production. Il est plus juste, pour considérer le problème dans toutes ses perspectives, de l’aborder suivant trois axes :

  1. Le coût social
  2. Le coût de production
  3. Le coût humain

Lire la suite