Science, écologie et démocratie

Du siècle des Lumières, nous avons fait le choix de Voltaire contre Rousseau, du libéralisme contre la liberté. Un article de Gérard Kafadaroff dans Economie Matin.fr, publié ce samedi 27 juillet 2014, reflète typiquement cette pensée rationaliste, voire scientiste, qui a fait du XXème siècle celui d’abus inconsidérés que l’histoire jugera sûrement avec sévérité. Ce mode d’appréhension du monde est d’autant plus dangereux et néfaste qu’il a nécessairement des implications politiques terribles. Laissant croire à l’objectivité absolue de la science posée alors comme la source de la seule vérité, il encourage nos décideurs à détruire notre écosystème et tente de supprimer tout recours à la démocratie.

Lire la suite

Démission et démocratie Questionner nos pratiques

La démocratie est bien malade ! Dire ça, quand on milite pour une 6ème République, c’est se répéter. Condamner le système représentatif, le bipartisme, la confiscation du pouvoir par l’oligarchie, les médias chiens de garde, le capitalisme aliénateur, rien de bien nouveau. Mais les travers de la 5ème République ont pénétré nos pensées, nos esprits et nos façons de faire, dans nos propres rangs, chez ceux qui veulent pourtant la voir disparaître. Depuis plusieurs jours, autour des démissions de membres de la direction du PG, d’un article du Figaro, d’un autre de Regards et d’un autre du Point, on voit apparaître les contradictions auxquelles il nous faut urgemment faire face.

Lire la suite

Faut-il préférer les élu-e-s aux électeurs/trices ?

Un court billet que je ne peux retenir en ces temps d’orages …

J’entends, lis et vois partout des échanges de plus en plus tendus entre les membres du FDG à propos des municipales. Pour être plus clair, il est question de la position du PCF qui réfléchit (et travaille déjà dans certaines communes) à des alliances de premier tour avec le PS. Il s’agit alors de ressortir le vieux débat du « il vaut mieux y être » contre « pas de compromis ».

Lire la suite